Emmanuel Héré   

Emmanuel Héré

Architecte

 ( 1705-1763 )

 

 

Biographie de Emmanuel Héré ( 1705-1763 )

 

Né à Nancy le 12 Octobre 1705, Emmanuel Héré fait ses premiers pas dans le milieu de l'architecture par le biais de son père, contrôleur des travaux au service du Duc Léopold.

Elève passionné de Boffrand le bâtisseur de Léopold, devient "commis des travaux", puis "capitaine - concierge" du château de Lunéville à l'arrivée de Stanislas en 1737.

En 1738, sous le règne de Stanislas, il est nommé premier architecte de sa Majesté.

 

 

Héré assimile toutes les influences, classiques et baroques. Il édifie, selon la volonté du Roi de Pologne, les pavillons et ornements des Bosquets, complète et embellit les réalisations de Boffrand à Lunéville : chapelle du Château, Église Saint-Jacques, Église des Carmes.

 

Après avoir terminé les aménagements nécessaires à l'adaptation du château de Lunéville aux exigences de la vie de Stanislas, il entreprend l'exécution des projets du roi bâtisseur  " la ville de Stanislas".

Il réalise l'ensemble monumental autour duquel s'organise la ville de Nancy: l' Église Notre-Dame de Bonsecours, l'Hôtel des Missions Royales, le pavillon de l'hôpital Saint-Julien,  la Place et la Porte Royale, la Place d'Alliance, la Nouvelle Intendance et l'embellissement du palais ducal, de divers couvents, sans compter la reconstruction du château de Chanteheux et l'aménagement du château de Commercy.

 

Emmanuel Héré est alors comblé de bienfaits et d'honneurs : Il est anobli, fait Baron de Corny.

 

Les grands chantiers terminés, Héré s'engage, sur les conseils de Stanislas, dans une entreprise de fabrication d'un ersatz de froment, une aventure sans lendemain.

Il meurt le 2 février 1763, après sa disparition, c'est Richard Mique (1728-1794), son successeur, qui poursuivra son œuvre en achevant le quartier royal, dernier chantier suivi par Stanislas : la porte et la caserne Sainte-Catherine, la porte Stanislas.

 

Emmanuel Héré architecte de génie, esprit éclairé, guidé par la volonté du vieux roi de Pologne, a réalisé un ensemble grandiose, heureuse symbiose entre tous les courants artistiques de son temps, joyau architectural du siècle des Lumières.

Biographies

 

      - Les biographies des artistes et architectes au service de Stanislas

 

 

       - Portrait de Emmanuel Héré peint à la fin de sa vie 1759/1760 - Musée Lorrain à Nancy

       - La statue de Emmanuel Héré, réalisée par CH Jacquot en 1894, est située à droite de la porte Héré.