Sommaire
Biographie
Chronologie
Histoire
Genèse
Concepteurs
1751
Statue Louis XV
La place Royale
Arc de Triomphe
Grilles & fontaines
Inauguration
Place d'Alliance
Bonsecours
Statue Stanislas
Détails statue
La vie
L'art de vivre
Recettes
Photos

Contacts


                   X

La statue de Louis XV

 

Auteur ou Auteurs

 

 

 

Guibal et Cyfflé

 

Il est indéniable que Guibal donna le modèle initial et que Cyfflé lui fut associé pour la réalisation de la statue, ainsi que pour les cartouches du socle et des statues cantonnant celle ci.

 

Les mémoires concernant la statue du roi sont établis au nom des deux sculpteurs.

 

Guibal jalousait peut-être les succès de son compagnon et supporta difficilement une collaboration voulue par Stanislas.

 

Pourtant ce "froissement" n'alla pas jusqu'à la brouille et Cyfflé continua à " faire partie de la famille " .

 

        Barthélemy Guibal

La famille de Guibal argumenta pour lui attribuer la paternité de la sculpture. Un portrait du sculpteur, peint par Girardet, le présente avec le modèle de la Statue de louis XV.

 

Pour autant ce portrait ne prouve pas que Guibal fut l'unique auteur de la statue.

 

Le nom de Cyfflé n'est pas mentionné dans les planches du recueil consacré aux constructions de la place Royale publié en 1753 par Héré.

 

La gravure, où est figurée la statue de Louis XV, ne porte que la mention :

Guibal sculptor reg in.

 

 

La gravure du Père Engramelle, représentant la vue orientale de la statue de Louis XV, flanquée de la reproduction de la médaille Commémorative de l'érection, porte le seul nom de Guibal : Guibal scul

 

Le nom de Cyfflé n'apparaît pas davantage sur la planche de la fontaine qui devait primitivement se dresser devant l'intendance, place de la Carrière. Cette fontaine partiellement transformée, sera ultérieurement érigée, place d'Alliance. Ce monument est pourtant est du  à Cyfflé et personne ne le conteste.

Louis XV.            

 

Par contre, le nom de Cyfflé est cité fréquemment à propos de la statue de Louis XV au moment de l'achèvement du monument.

 

 

Fonte de la statue de Louis XV

 

La statue fut fondue à Lunéville en 1755, quatre ans après avoir été conçue.

 

Après un essai malheureux, la fonte se fit en l'espace de trois minutes, dans un four construit dans le jardin de Guibal, le 15 juillet, à 7 heures du soir.

 

Durival, duc de Luynes, intime de Marie  Leszczynska, s' intéressait beaucoup aux travaux entrepris par Stanislas. Dans sa correspondance on y trouve le témoignage suivant :

 

Les sieurs Guibal et Cyfflé, qui en sont les auteurs, l'ont annoncé au roi avec M. Héré. Il est bien surprenant de voir deux hommes, dont l'un a été toute sa vie sculpteur en pierre et l'autre ciseleur, entreprendre un ouvrage de cette conséquence. Mais il est vrai qu'ils sont bien habiles, l'un et l'autre.

 

Nous trouvons la confirmation de la collaboration de Guibal et de Cyfflé dans le Compte général des dépenses concernant les constructions. : La somme de 41.000 livres aux sieurs Guibal et Cyfflé pour la main-d'œuvre de la dite statue, bas-reliefs et ornements, relativement à la convention faite avec eux et suivant le certificat de M. Héré, mandement et quittance.

 

Le 16 novembre 1755, la statue fut transportée à Nancy traînée par 32 chevaux. A Saint Nicolas de Port,  le pont a été consolidé pour permettre le franchissement de la Meurthe.

 

Le 18 novembre, à midi, elle fut posée sur le piédestal, à l' emplacement où se trouvaient déjà trois des quatre statues représentant les " vertus ".

 

 

Description de la statue de Louis XV

 

 

la face principale portait cette dédicace :

 

LUDOVICO XV

TENERRIMI ANIMI

MONUMENTUM

 

(à Louis XV monument d'un cœur affectueux)

 

 

Sur les rebords du piédouche, quatre hexamètres :

 

     - Vive Diu Lothari saecla precantur ( Vis longtemps Louis, les lorrains demandent pour toi des siècles )

     - Artificem ducebat amor praestantiae arte ( L'amour qui l'emporte sur l'art a dirigé l'artiste )

     - Principis ex animo plaudit lotharingia votis ( La Lorraine applaudit de tout cœur aux vœux de son prince )

     - Reddit amor soceri muta baec spirantia signa ( L'amour du beau père a rendu vivante cette statue ) 

 

 

Sur le socle, quatre médaillons :

 

  

             mariage du roi     

     réunion de la lorraine

        paix de Vienne

fondations de Stanislas

 

 

Quatre statues évoquant les "vertus" du roi furent ajoutées au piédestal.

 

Assises sur des socles en marbre:

    -  la Prudence et la Justice, œuvres de Guibal

    -  la Valeur et la Clémence, dues à Cyfflé.

 

Cet ensemble statuaire  fut détruit pendant la révolution française. Seul subsiste aujourd’hui le piédestal, où trône l'actuelle statue de Stanislas.

 

 

Biographies

 

      - Les biographies des artistes et architectes au service de Stanislas

 

 

X        - Gravure de Dominique Collin

          - Portrait de Barthélemy Guibal réalisé par Girardet - Musée Lorrain de Nancy

XVI    - Gravures des médaillons dans le recueil des œuvres de Emmanuel Héré

XV     - Médaillions réalisés par Paul-Louis Cyfflé - Musée Lorrain de Nancy

          - Buste de Stanislas réalisé en terre par Cyfflé vers 1755

 

 

 

 

                                                                                             


 

 

 

 

Google